Accueil > Toutes les Dépêches Techniques > Toutes les Dépêches Techniques > Suivi de chaleurs chez la chienne - Hyperparathyroidisme du chien - S’installer en clientele équine

Suivi de chaleurs chez la chienne - Hyperparathyroi&#776disme du chien - S’installer en

Suivi de chaleurs chez la chienne - Hyperparathyroidisme du chien - S’installer en clientele équineLa Dépêche Vétérinaire

Ref. produit : DT157
22.00 €
Livraison sous 3 à 6 jours
Quantité  
COMMENT RÉALISER UN SUIVI DE CHALEURS CHEZ LA CHIENNE
Chez la chienne, le taux de conception est souvent élevé : chez le Beagle, il est de l'ordre de 85 à 95 % en l'absence d'intervention humaine. Il est donc généralement aisé d'obtenir une gestation en s'appuyant uniquement sur les manifestations comportementales de l'œstrus. Aussi, chez la plupart des femelles, l'intérêt d'assister la reproduction est limité. Des échecs sont cependant régulièrement décrits par les propriétaires ou les éleveurs. Ces échecs, complets ou partiels, peuvent avoir un impact affectif ou économique. Dans plus de la moitié des cas, ils résultent d'une erreur dans le choix de la date de l'accouplement, qui se traduit par la naissance de portées de taille réduite, voire par une absence de gestation. Dans ces situations, il s'avère donc utile de s'appuyer sur des examens complémentaires, afin de suivre le cycle ovarien et de déterminer le moment optimal pour la saillie. Ce suivi est appelé «suivi de chaleurs» ou suivi d'ovulation. Au-delà de cette indication, les informations fournies par le suivi de chaleurs, notamment la date approximative de l'ovulation, sont des renseignements précieux pour le suivi de la gestation et de la mise-bas.

L'ESSENTIEL DEL'HYPERPARATHYROIDISME PRIMAIRE CHEZ LE CHIEN

La parathormone (PTH) est synthétisée et sécrétée par les cellules principales parathyroïdiennes. La PTH produit un effet hypercalcémiant en augmentant la résorption osseuse dépendante des ostéoclastes, en facilitant la réabsorption tubulaire rénale et l'absorption intestinale de calcium.

Chez le chien, environ 80 % des cas d'hyperparathyroïdisme primaire (HPTHp) sont causés par un unique adénome des cellules principales parathyroïdiennes. La présence de plusieurs adénomes, d'un carcinome ou d'une hyperplasie est beaucoup plus rare. 


GÉNÉRALISTE ÉQUIN : DÉVELOPPER OU CRÉER UNE CLIENTÈLE ITINÉRANTE

De nombreux praticiens mixtes, plutôt « ruraux », sont confrontés à une demande croissante de soins aux équidés. D'abord c'est le suivi vaccinal, puis survient une boiterie ou une colique et viennent ensuite les suivis gynécologiques, les castrations et les soins dentaires...Comment s'organiser a minima ?

Que ce soit une création dans une zone où une étude de marché a été réalisée ou que ce soit développer l'activité équine dans une clientèle existante (demande locale, envie personnelle, arrivée d'un nouveau collaborateur), il est nécessaire de prévoir et d'anticiper avant de se lancer.

Matériel, équipement, véhicule, aménagement et rayon d'action sont à

étudier. Définir la clientèle cible est primordial. Envisager de se former (base, renouvellement ou perfectionnement) motivera et enrichira de plus notre pratique quotidienne. Respecter la permanence et la continuité de soins doit faire partie aussi de l'équation à résoudre.

Publication : 
Février-Mars 2018
Editions : 
La Dépêche Vétérinaire
Pages : 
40
Format : 
21 x 29,70 cm
Caractéristiques : 
Dépêche Technique n°157
Réf. : 
DT157
Bookmark and Share
Site conçu et géré avec la solution PowerBoutique