Err

Affections hépatiques chez les bovins (PDF interactif)
  • Affections hépatiques chez les bovins (PDF interactif)
  • Affections hépatiques chez les bovins (PDF interactif)

Affections hépatiques chez les bovins (PDF interactif)

LA DÉPÊCHE VETERINAIRE
(Code: E-DT130)
Sur commande
Disponible sous 2 jours
Dépêche Technique n°130 (PDF interactif)
Olivier Salat
Nov. 2012, La Dépêche Vétérinaire
28 pages
21 x 29,70 cm
15,00 €
100g
Description
Le foie est un organe fondamental, en particulier chez les vaches laitières. Ses fonctions sont multiples et variées :

- principal lieu de la néoglucogénèse puisqu'une grande partie (85%) est réalisée dans le foie,

- lieu de synthèse des facteurs de la coagulation (II, V, VII, IX et X), de certaines protéines plasmatiques (albumine) et de différents lipides (cholestérol, phospholipides),

- organe de détoxification (via la conjugaison et l'excrétion des pigments biliaires, et également par la détoxification des agents photodynamiques),

- lieu de stockage (vitamines et oligoéléments – cuivre).

Chez les bovins, diverses affections hépatiques peuvent être rencontrées. La stéatose hépatique est devenue l'une des principales affections rencontrées au cours du peripartum des vaches laitières. Ses liens sont multiples avec les divers troubles, métaboliques ou infectieux, observés à ce moment là. L’infestation par les douves reste un problème récurrent dans nos régions. Enfin, les abcès hépatiques apparaissent fréquemment chez les bovins consommant une ration riche en nutriments rapidement fermentescibles.



Ce dossier de 28 pages a été réalisé en 2012 et coordonné par le docteur vétérinaire Olivier Salat, praticien, avec la participation par ordre d’apparition, des docteurs vétérinaires suivants : Philippe Camuset, membre de la Commission Parasitologie de la SNGTV** et Sébastien Buczinski, Professeur agrégé, Clinique ambulatoire bovine de Saint-Hyacinthe au Québec. Hormis les trois affections majeures par leur fréquence (stéatose, infections par les douves et abcès), les troubles hépatiques sont peu prévalents en Buiatrie. Cependant, quelle que soit leur origine, les conséquences peuvent en être rapidement très graves et menacer la survie de l’animal. La plupart du temps, le diagnostic précis des atteintes hépatiques est difficile pour le praticien et nécessite le plus souvent le recours à des examens complémentaires. En effet, la clinique est fréquemment frustre et les symptômes associés non univoques. Cependant, les moyens actuels d’investigation sont suffisamment performants pour relever ce défi.