Err

Le diabète du chat : diagnostic, traitement et alimentation

Le diabète du chat : diagnostic, traitement et alimentation

LA DÉPÊCHE VETERINAIRE
(Code: DT154)
Sur commande
Disponible sous 1 jours
Dépêche Technique n°154
Nov. 2017
21 x 29,70 cm
36 pages
22,00 €
110g
Description
Diagnostic du diabète sucré chez le chat
Le diabète sucré (DS) est une des maladies endocriniennes les plus fréquentes chez le chat. Une
suspicion diagnostique est émise après un recueil complet et précis des commémoratifs et de
l’anamnèse ainsi qu’un examen clinique minutieux. Les analyses biologiques permettent de confirmer
la suspicion et ainsi d’établir le diagnostic de DS. Elles permettent également d’identifier toute maladie
concomitante pouvant affecter la réponse au traitement. Le chat étant sensible à l’hyperglycémie de stress, il est parfois difficile d’obtenir un diagnostic définitif
au moment de la consultation. Cet article traite uniquement des cas de DS non compliqué. Il ne présentera pas le diagnostic du
diabète acido-cétosique.

Traitement du diabète sucré chez le chat
Le diabète sucré (DS) est une endocrinopathie couramment rencontrée en pratique quotidienne
chez le chat. Son traitement est exigeant, chronophage et parfois ingrat. Il nécessite une équipe
médicale motivée et un propriétaire dévoué afin d’obtenir de bons résultats. La prise en charge
diététique fait partie intégrante du traitement et doit être systématiquement mise en place. De nombreuses options existent à l’heure actuelle dans la mise en pratique d’une
insulinothérapie qui reste la pierre angulaire du traitement.

Conseil en alimentation chez le chat diabétique
Le chat n’étant pas un patient très docile, gérer un diabète dans cette espèce relève du défi.
L’alimentation, en association avec les injections d’insuline, tient une place majeure dans le
traitement de cette maladie pour éviter les fluctuations importantes de la glycémie. Déjà abordé dans un précédent article sur l’IRC (DT 153-octobre 2017), nous ne reviendrons
pas sur ce qu’implique un conseil en alimentation, sur les éléments à prendre en compte
pour ce faire, ni sur les différences majeures
entre chat et chien.

Intérêt de l'utilisation de différents antiprurigineux en dermatologie vétérinaire
Le prurit se définit comme une sensation désagréable entraînant une réaction de l’animal visant à soulager
la démangeaison par divers comportements tels grattage, léchage, mordillements, rongements, roulades,
frottements, contraction des peauciers, ou encore course effrénée. Les dermatoses prurigineuses sont l’un
des principaux motifs de consultation en pratique vétérinaire des animaux de compagnie. Des nombreuses
dermatoses peuvent être primitivement prurigineuses mais certaines le deviennent (prurit secondaire) suite
à des complications (bactériennes et/ou fongiques p. ex.) ou à des modifications cutanées (calcinose, états
kératoséborrhéïques...). La dermatologie est l’art de savoir identifier la cause du prurit afin de proposer un traitement adapté.
Néanmoins, face à une dermatose prurigineuse, il est nécessaire de soulager l’animal en traitant le prurit et/ou
l’inflammation de manière symptomatique, le temps d’établir le diagnostic, que le traitement
étiologique soit effectif ou lors de prurit chronique.