Err

L’hypertrophie concentrique transitoire du ventricule gauche chez le chat (PDF interactif)

L?hypertrophie concentrique transitoire du ventricule gauche chez le chat (PDF interactif)

LA DÉPÊCHE VETERINAIRE
(Code: E-DT174)
Sur commande
Disponible sous 1 jours
Dépêche Technique n°174 (PDF interactif)
Janv. 2020, La Dépêche Vétérinaire
28 pages
21 x 29,70 cm
15,00 €
110g
Description



L'hypertrophie concentrique transitoire du ventricule gauche du chat





L'hypertrophie concentrique transitoire du ventricule gauche (HCTVG) est une maladie cardiaque récemment décrite chez le chat (cf. encadré 1).


Il est important de la connaître car elle fait partie du diagnostic différentiel des causes d'hypertrophie concentrique du ventricule gauche.


Le pronostic peut s'avérer excellent car une résolution complète est possible.




Utilisation des cellules souches dans le traitement des maladies à médiation immune chez les carnivores domestiques


Les schémas thérapeutiques conventionnels actuels lors de maladies inflammatoires chroniques avec une composante à médiation immune nécessitent le recours aux immunomodulateurs : corticoïdes, azathioprine, cyclosporine, chlorambucil... certains cas sont réfractaires au traitement, d'autres présentent des effets secondaires ayant un impact négatif sur leur qualité de vie, et l'observance n'est pas toujours respectée lors de traitements quotidiens au long cours.


Le recours à des thérapies diminuant les effets secondaires et limitant l'administration quotidienne est un besoin de plus en plus fréquent. Les cellules souches sont une alternative encourageante avec de nombreuses perspectives.




Le "cannabis" : des perspectives en médecine vétérinaire ?


Bien que le cannabis soit cultivé depuis des millénaires, ce renouveau d'intérêt tient à la découverte récente d'un système de signalisation neuronale : le système endocannabinoïde. Ce système est une organisation complexe de ligands, de récepteurs et d'enzymes, qui est commun à des espèces animales aussi éloignées les uns des autres que l'ascidie plissée, l'hydre ou les vertébrés. Enormément de travaux ont été menés ces dernières années pour tenter de comprendre l'organisation de ce système et ses interactions avec d'autres : système nerveux, système digestif, voies de la douleur,...