Err

Les mucocèles biliaires chez le chien

Les mucocèles biliaires chez le chien

LA DÉPÊCHE VETERINAIRE
(Code: DT181)
Sur commande
Disponible sous 1 jours
Dépêche Technique n°181
Nov. - Déc. 2020, La Dépêche Vétérinaire
28 pages
21 x 29,70 cm
22,00 €
110g
Description

Les mucocèles biliaires chez le chien
Une mucocèle biliaire (MB) est définie par la présence d'une hyperplasie de la muqueuse de la vésicule biliaire (VB) qui conduit à une surproduction et à l'accumulation de matériel mucoïde gélatineux, épais, immobile et adhérent dans la VB. Autrefois considérée comme une entité rare, le diagnostic de la MB est devenu plus accessible pour le praticien, en raison de l'avancement des outils d'imagerie médicale de plus en plus performants.
Ainsi, la MB est actuellement l'une des affections des voies biliaires les plus fréquentes chez le chien. Son importance clinique réside dans le risque qu'elle représente de développer une obstruction des voies biliaires, une nécrose pariétale, une rupture ou une cholécystite.



Stérilisation précoce des chatons
Réalisée depuis des décennies aux Etats-Unis, la stérilisation précoce des chatons (early spaying), c'est à dire avant quatre mois et même recommandée entre six et quatorze semaines par l'AAFP (American Association of Feline Practioners) et l'ISFM (International Society of Feline Medicine), reste peu pratiquée en France. Pourtant, en prenant en compte les particularités du patient pédiatrique, l'intervention chirurgicale ne présente pas de difficultés techniques particulières, pas plus que de risques ou d'effets secondaires différents d'une stérilisation réalisée vers six mois, mais plutôt des avantages.





Les stratégies de stérilisation du furet
Pour quelles raisons stériliser les furets, mâles et femelles ?
La furette est un animal à polyoestrus saisonnier, à ovulation induite par le coït. En absence de mâle, il n'y a pas d'ovulation et la femelle peut rester en oestrus de mars à août. Chez une furette vivant en captivité, l'âge de la puberté est atteint autour de huit à douze mois, correspondant en général avec la fin de l'hiver ou le début du printemps. L'activité ovarienne dépend de la photopériode. Elle augmente avec l'augmentation de la durée du jour. En l'absence de mise à la reproduction, la furette non stérilisée n'ovule pas et reste en oestrus pendant une période prolongée. Cet oestrus, s'il dure plus d'un mois, est associé à un hyperoestrogénisme. La présence chronique de quantités élevées d'oestrogènes dans l'organisme conduit progressivement à une aplasie médullaire, ainsi qu'à une diminution de l'hématopoïèse extra-médullaire splénique.

Modalités pratiques et contraintes de l'emploi des fasciolicides en conditions terrain.
En élevage de ruminants, la gestion de l'infestation par la grande douve ne peut le plus souvent pas se baser uniquement sur des mesures agronomiques et des pratiques d'élevage (drainage et assainissement des pâtures, évitement des sites à Limnées), mais nécessite aussi l'utilisation de molécules actives sur le parasite, Fasciola hepatica. Le cycle de vie complexe de ce parasite ne simplifie pas son éradication.
En France, sept molécules différentes sont présentes dans les trente-trois médicaments vétérinaires (MV) qui bénéficient d'une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) pour le traitement de la grande douve. Ce large choix est cependant plus restreint dans la pratique, du fait de différentes contraintes (disponibilité des MV, temps d'attente) et modalités d'administration.